• Qui es-tu Mario Balotelli ?

    Biographie - Publié le : 15/01/2011 par Gallagher
  • Recrue star du mercato d’été de City, Mario Barwuah Kando Balotelli est un des grands espoirs du football mondial. Mais qui se cache derrière ce joueur adulé par certain pour son talent, détesté par d’autres pour son arrogance ?

  • Qui es-tu Mario Balotelli ?

    Né à Palerme (Sicile) en 1990 de parents ghanéens, Tomas et Rose Barwuah, venus travailler en Italie, le jeune Mario n’a pas eu l’enfance idéale. Peu après sa naissance, les médecins se rendent compte d’une malformation intestinale nommée le mégacôlon. Le jeune Barwuah subit de nombreuses opérations et passe plus d’une année entière à l'hôpital, tout ça avant d’atteindre l'âge de 2 ans. Peu après, abandonné à l'hôpital par ses parents, il est adopté par Francesco et Silvia Kando Balotelli, couple d’italiens vivant dans la région de Brescia.

    Agé d’à peine 5 ans, Mario Balotelli découvre le football à la Paroisse de Mompiano et rentre dans les équipes de jeunes de l’A.C Lumezzane quelques années plus tard. Le jeune italien est alors pris en charge par des entraineurs, dont M.Valenti qui restera longtemps son mentor. De 2001 à 2006, Balotelli s’améliore, grandit, jusqu’à parvenir à son but. Le 2 Avril 2006, il est appelé à jouer un match en équipe première pour la première fois de sa carrière. Ce jour-la, alors agé de seulement 15 ans et 7 mois (il faut avoir 16 ans au minimum pour jouer en Ligue C), l’italien décroche un premier record.

    Suite à ces quelques apparitions cette saison-la, la Fiorentina et le FC Barcelone se mettent en quête de recruter Balotelli. Mais à cause de nombreux problèmes (l’adoption de l’italien n'étant pas totalement acquise aux yeux de la loi) et de demandes strictes de la part de ses parents, Mario restera en Italie. Il sera recruté par l’Inter durant le mercato estival pour 350 000 euros.

    Le Saison 2007-2008 restera la plus importante pour Balotelli. Roberto Mancini, alors entraineur de l’Inter Milan décide de lui donner sa chance. Mario est alors fréquemment convoqué avec l’équipe première, il inscrit son premier but en Serie A et un doublé en Coupe d’Italie. Durant l’été 2008, ce dernier refuse la sélection nationale ghanéenne. Peu de temps après, il est naturalisé italien, et est convoqué pour jouer avec l'équipe de l’Italie Espoirs. Il se révèle alors au grand public.

    La dernière année de Balotelli à l’Inter, en 2009-2010, n’est pas la meilleure pour l’italien. Victime plusieurs fois des cris racistes de supporters, ses nerfs finissent par lâcher. Au soir d’une victoire de son équipe contre le FC Barcelone, Mario jette son maillot à terre avant de rentrer dans les vestiaires. Un geste qui sera très mal vu, et qui n’arrangera par sa relation tendue avec José Mourinho, son entraineur de l’époque.

    La situation devenant de plus en plus compliquée, l’espoir italien quitte l’Inter après avoir disputé 86 matchs pour 30 buts. Il rejoint alors Manchester City pour £24 millions. Peu après, Mario Balotelli est convoqué pour la première fois en équipe d’Italie, portant le numéro 9.

    http://www.transfert-foot.net/wp-content/uploads/2010/06/transfertfoot-balotelli.jpg

    Un caractère compliqué

    A seulement 20 ans, Balotelli est déjà en équipe nationale italienne, joue dans un club candidat pour le titre en Premier League et apparaît comme un grand espoir du football mondial. Mais, derrière tout ça se cache une personnalité difficile qui pourrait freiner ce dernier dans son ascension.

    Pourtant jeune, l’italien traîne derrière lui une vrai réputation de «bad boy», de joueur ingérable. Mourinho en sait quelque chose, lui qui à pourtant donné sa chance à Balotelli, sans réussir à recadrer le joueur (qui pourtant insiste sur le fait que cette image de troubleur de vestiaire et de joueur incontrôlable est injuste et fausse).

    D’autres préfèrent voir en lui ce qu’il peut apporter au jeu, comme Carlo Ancelotti, entraineur de Chelsea. «C’est un des meilleurs jeunes joueurs d’Europe. Il à tout pour réussir en Premier League. Il doit devenir plus mature. Mais si il peut jouer toutes les semaines, il deviendra bientôt un des joueurs les plus importants du championnat

    Son compatriote et entraineur, Roberto Mancini, va encore plus loin : «C’est un joueur avec un tel potentiel. Si il s’en sert correctement, il pourrait être décisif à chaque match.» Mais le technicien italien ne s’arrête pas la. Peu avant, Balotelli avait été au centre des regards en inscrivant un Hat-trick dans la victoire de City 4-0 contre Aston Villa. Deux penalties et un but facile avaient permis au jeune joueur de faire oublier Tevez, le buteur star, le temps d’une rencontre. Frustré par le manque de joie affiché de son joueur, Mancini avait alors déclaré : «Tous les jours je lutte avec Mario et parfois, j’ai envie de lui donner un coup de poing

    La réponse de Balotelli («Il ne pourrait pas. Je fais de la boxe thai !») montre bien le manque de maturité décrite par Ancelotti. C’est la tout le problème du prodige italien. Bien que son toucher de balle soit impressionnant (ce qui lui a valu le surnom de Super Mario), il lui manque encore cette classe symptomatique des grands joueurs.

    Pourtant, Balotelli est persuadé que son envie de réussir à City ne peut être remis en question. «Je veux que les supporters du club le sachent», dit-il. «Quand je les ai entendu chanter mon nom l’autre soir (ndlr : après le match contre Aston Villa) après avoir marqué les trois buts, ça m’a donné vraiment chaud au coeur. Parfois, je ne le montre pas, mais je souris intérieurement. C’est ce que j’ai ressentit quand j’ai entendu ces chants».

    Simple honnêteté ou déclaration «diplomatique» ordonnée par le club ?

    http://static.guim.co.uk/sys-images/Sport/Pix/pictures/2010/7/30/1280496875686/Mario-Balotelli-006.jpgBalloteli signe à Manchester City durant l'été 2010

    Balotelli et les médias

    La relation entre Mario Balotelli et les journalistes n’est pas de tout repos non plus. Le joueur le dit ouvertement, il déteste les journalistes, même si une des filles de ses parents adoptifs travaille comme journaliste en Italie. Une relation qui paraît aussi compliquée que la personnalité du joueur.

    Néanmoins, Super Mario apparaît souvent dans les journaux, et pas toujours pour les bonnes raisons.

    Le 20 décembre dernier, le jeune italien remporte le Golden Boy Awards, trophée qui récompense le joueur de moins de 21 ans le plus talentueux en Europe. Jack Wilshere, grand espoir anglais d’Arsenal, finit deuxième. Pas besoin de plus pour avoir droit à une déclaration de Balotelli. Questionné sur Wilshere, Balotelli réponds : «C’est quoi son nom? Wil ? Non, je ne le connais pas mais la prochaine fois que je jouerai contre Arsenal, je garderai un oeil sur lui. Peut-être que je lui montrerai le trophée du Golden Boy pour lui rappeler qui à gagné». Continuant sur sa lancée, le prodige italien continue d’énerver. «Il n’y en à qu’un d’un peu meilleur que moi : Messi. Tout les autres sont derrière. Je suis content de gagner ce prix, mais qui sinon moi aurait pu le recevoir ? Il y à deux ans, j’ai finit sixième, puis quatrième en 2009. Maintenant c’est mon tour, non ? Mon objectif est de transformer ce trophée du Golden Boy en Ballon d’Or, dans un futur proche

    Des déclarations qui auront eu le don d'agacer, et qui n’ont pas fait remonter la côte d’un Balotelli, vu comme très arrogant. Et pour cause, dans la foulée, voyant que ces propos avaient déclenchés une polémique, il rejeta la faute sur les journalistes ayant rapportés ces dires. Logique. L’explication ne se fit pas attendre. «J’ai était questionné sur Wilshere et je ne savais pas grand chose de lui. Les médias ont rendus ça important ! Mais maintenant, je veux dire autre chose. J’ai regardé Jack Wilshere quand Arsenal à battu Chelsea et vous savez quoi? Il est très fort. Et Arsenal est un candidat sérieux au titre».

    Un peu avant cette affaire, Balotelli avait déjà fait parler de lui, peu après son arrivée à Manchester. Victime d’un accident de la route, le jeune joueur avait détruit l’avant de son Audi dans une collision avec une BMW. Autre fait d’arme du joueur, son altercation avec son coéquipier Jerome Boateng pendant un entrainement, à cause d’un tacle trop appuyé de ce dernier.

    Néanmoins, le joueur ne fait pas que des apparitions dans les journaux pour ses frasques. Lors de ses quelques années à l’Inter, certaines de ces dernières apparitions ont été gâchées par les chants racistes de supporters italiens. Notamment contre la Juventus de Turin, où quelques (soit-disant) supporters chantaient «un italien noir n’existe pas». Une chose difficile à supporter, qui à surement poussé un peu plus Super Mario à quitter Milan. Une chose est sûre, Balotelli est un provocateur né, joue de cet aspect de sa personnalité et laisse peu de gens indifférents. Ce qui est encore plus sur, c’est le talent de ce jeune joueur, qui pourrait l'amener très haut, avec surement plus de maturité. Roberto Mancini le sait mais arrivera-t-il à dompter le caractère de son joueur pour faire de lui un grand joueur ? Les années à venir nous le diront.

    http://www.mirrorfootball.co.uk/news/article556949.ece/ALTERNATES/gallery-large/Mario+Balotelli.jpeg

    Qu’attendre de Balotelli ?

    Aujourd’hui, Balotelli à un contrat de 5 ans chez les Citizens (qui lui rapporte £5.8 millions par an), et il n’entends pas partir de si tôt. «Je ne sais pas exactement combien de temps je resterai à City mais j’ai un contrat et je veux le respecter. Je veux gagner la Premier League avec Manchester City. et je pense que nous pouvons le faire cette saison. Nous avons les joueurs pour. Je veux aussi rendre ça à Roberto Mancini, il est le coach le plus important de ma carrière».

    Et l’italien n’as pas peur de la concurrence. L’arrivée de Dzeko pendant le mercato hivernal ne devrait pas poser plus de problèmes que ça à l’italien, même si il ne devrait être que le troisième choix dans la hiérarchie des attaquants. A moins qu’il ne se fixe au poste d’ailier gauche, lui qui disait préféré l’axe du terrain.

    Peu importe, Mario Balotelli à encore du temps devant lui et devrait petit à petit monter en régime au côté de l’entraineur qui l’a révélé à l’Europe. Tout ce que l’on peut espérer c’est qu’il ne se repose pas sur ses acquis et qu’il continue à progresser pour un jour devenir un des meilleurs joueurs européen. Et Manchester City pourrait alors avoir trouvé sa nouvelle star.





Propulsé par Disqus

Nos brèves

Résultats Man City offert par footendirect.com

Classement offert par FootenDirect.com

Rejoignez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Encerclez-nous sur Google+