• Sunderland 1 - City 0 : Encore ces chats noirs !

    Review - Publié le : 27/12/2012 par Citizens
  • En s'inclinant dans le "boxing-day" si cher aux familles britanniques, Manchester City a perdu plus qu'un match. C'est United qui s'en frotte les mains, mais tout n'est pas mort pour autant. Analyse du match. 

  • Les compositions :

    Manchester City : Hart- Zabaleta, Kompany, Touré, Nastasic - Milner, Javi Garcia, Touré - Silva, Aguero, Tevez.  

    Sunderland : Mignolet - Larsson, Cuellar, Kilgallon, Rose - Gardner, McClean, Colback, Johnson, Sessegnon - Fletcher.  

     

    Le match :

    Dès les premiers instants de la rencontre, tous les supporters Citizens ont compris que ce match n'échapperait pas à celui des rencontres habituelles en City et les Black Cats, c'est-à-dire un match très compliqué. Les premiers ballons partaient dans les airs comme pour déstabiliser City et son habituel jeu posé et réfléchi. Supérieur individuellement, les joueurs de Mancini ne se sont pourtant pas laissé prendre au jeu et ont immédiatement cherché à concrétiser. Dès la 7e minute, Kompany heurte la barre transversale de la tête et Yaya, qui avait bien suivi, n'en croit pas l'arrêt incroyable de Mignolet. Sans être sensationnels, les Citizens maîtrisent le match et Mignolet est souvent sollicité pour préserver le score nul et vierge. La plupart des actions sont la conséquence d'une récupération haute de City, le trio du milieu de terrain permet de gagner de la puissance dans la relance et dans l'animation offensive. Cependant, Fletcher ne se gênera pas pour inquiéter Hart dès qu'il en aura l'occasion. Les amateurs de beau football peuvent se nourrir de belles combinaisons de City, la rapidité dans les passes est plutôt surprenante en première période. L'impression est plutôt mitigée à la mi-temps, même avec la maîtrise du ballon et de l'envie, les SkyBlues commettent beaucoup de fautes et Sunderland a montré qu'il pouvait être dangereux.  De retour après la pause, c'est la stupeur dans  le stade des Lumières : Adam Johnson, plein de réussite, trompe Hart avec un beau bouquet de chance. Lui-même étonné, il célèbre cette ouverture du score avec ses co-équipier, fou de joie de faire tanguer le navire mancunien. Même avec de la volonté, les visiteurs ont beaucoup de mal a percé les lignes tant les Blacks Cats sont acculés en défense. Battus dans l'engagement, ils ont toutes les peines du monde à compenser par leur technique. Agüero aura plusieurs fois l'occasion d'égaliser, en vain. Tous comme Sessegnon qui s'illustre deux fois dans ce match mais bute sur Hart. Rien ne pourra changer le score, même pas les montées de Joe Hart dans les dernières minutes de jeu lors des ultimes corners.

     

    Les statistiques :

     

     

     

    Ce qu'il faut retenir :

    L'avantage psychologique est clairement du côté de Red Devils. Après des matchs bourré de réussite (comme face à Chelsea), un derby de gagner et une victoire lors du boxing-day, Manchester United semble désormais le grand favori pour le titre. Même si rien n'est joué, ce match a donné un gros avantage aux rouges de Manchester, pour la simple et bonne raison qu'une victoire durant le boxing-day est un passage incontournable pour une équipe qui joue le titre. ManCity semble bien peiner pour revenir au niveau de la saison dernière, tout au bénéfice de Sir Alex et de ses hommes. 





Propulsé par Disqus

Nos brèves

Résultats Man City offert par footendirect.com

Classement offert par FootenDirect.com

Rejoignez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Encerclez-nous sur Google+